Argintzu depuis les Aldudes

23 Mars 2021

Argintzu depuis les Aldudes

Randonnée Anglet Accueille

    

Guide : Richard

Participants (8) : Martine R, Evelyne P, Emile, Françoise, Bruno, Jean-Bernard B, Helga, Richard

 

Circuit inédit au départ du village des Aldudes avec une montée à l'Hargibel (ou "Harguibel" selon les cartes) pour prolonger vers l'Est sur la ligne de crêtes avec une incursion en Pays Quint. Nous cheminerons alors sur un plateau peu fréquenté et riche en vestiges archéologiques, témoignages discrets d'une occupation humaine depuis l'aube des temps... Retour par le Col de Garzela et le bas d'Eznazu.

Description de la randonnée : départ d'Anglet à 7h10, démarrage de la randonnée à 8h20 depuis la place de l'église des Aldudes (373m) où les arbres ont disparu... Montée direction SW jusqu'au col de Belaun (754m). Le chemin alterne alors entre bosquets de hêtres et fougeraies puis débouche sur le col d'Eyharza (854m). Nous continuons plus haut vers l'Hargibel. Nous rendons visite au rocher "Harri Kulunka" (la pierre qui tremble), tout proche du sommet (9h50). Nous l'escaladons et sautons en cadence pour le faire vibrer, avec succés aujourd'hui. D'après la légende, cet énorme bloc de grès aurait été lancé par Roland de Roncevaux depuis l'Autza qui domine au Nord-est. Nous reprenons notre marche, passons devant le cromlech de Behorzubuztan au niveau de la B.F 128 pour continuer le long de la ligne frontière vers le Pays Quint. Cette partie de l'itinéraire est désormais une découverte totale pour la plupart des randonneurs du groupe. Au niveau de l'Harluxe (955m), nous prenons à droite le GR 11 (balisé rouge et blanc) côté Navarre, la pente douce en lisière de bois nous fait gravir l'Autrin (976m). Passage d'une borde (Kintoko Borda) et d'une cabane de chasseurs (bien aménagée) au pied du chemin qui monte vers l'Argintzu (ou Argintzo selon les cartes). Après la traversée d'un bois, nous évoluons sur des pentes herbeuses puis rocheuses parmi des plaques de neige éparses. Arrivée au pied du sommet de l'Argintzu à une altitude de 1170m (le sommet lui-même mesure 1208m). Nous renonçons à tenter l'escalade finale (sauf Bruno) sur ce gros amas de blocs rocheux rendus glissants par la neige. Pause pique-nique de 11h50 à 12h35, il fait très bon et le vent est quasiment nul. Nous goûtons la beauté, la sérénité et la solitude de ce lieu (nous ne rencontrerons personne durant la totalité de cette randonnée), dominé par la présence imposante du cône enneigé de l'Adi tout proche. Le ciel est d'une pureté absolue. Retour sur nos pas jusqu'à l'embranchement du GR11. Nous avons perdu la piste et ses balises à plusieurs reprises, mais sans jamais nous en éloigner : en cause la neige et le fait que la trace au sol demeure discontinue, cet itinéraire n'est guère emprunté. Le chemin bifurque direction NE puis descend plus loin au col de Garzela (707m) que nous atteignons après avoir traversé la D58. Franchissement d'une bosse herbeuse (727m) puis passage au Col de Paradar (610m). Nous retrouvons la petite route goudronnée qui serpente au bas d'Eznazu (ancien village devenu quartier des Aldudes) puis revenons à notre point de départ à 15h, après plus de 5 km de marche depuis le dernier col.

 

Tracé et lieu de la randonnée : voir itinéraire sur Google Maps et sur Google Earth

Météo : Magnifique journée ensoleillée. Léger vent du nord (10 km/h) à partir de 12h30. Températures : 3°C à 14°C.

Dénivelé positif total : 1050m

Distance parcourue : 22.5 km

Temps de marche effective : 5h45

Vidéo

Argintzu depuis les Aldudes

Video
Sur Harri Kulunka (0'44)
Copyright © RB64