Kopako Harria depuis Endalartsa

01 Juillet 2021

Kopako Harria depuis Endalartsa

Randonnée Anglet Accueille

    

Guide : Richard

Participants (9) : Helga, Françoise, Jean-Charles, Nicole, Emile, Marie-Françoise, Martine R, Margari, Richard

 

Un circuit  varié sur un terrain vallonné à la limite Guipuzcoa / Navarre, comportant de nombreuses curiosités. L'itinéraire et le descriptif reprennent ceux de la rando effectuée le 2/01/2020, avec en prime cette fois l'ascension du Risco de San Antón (Kopako Harria).


Description de la randonnée : départ d'Anglet à 7h20, démarrage de la rando à 8h05 depuis le bord de la Bidassoa au lieu dit Endarlatsa, à proximité de l'endroit où les 2 ponts franchissent la rivière (altitude 8m). Avant de démarrer, nous nous arrêtons brièvement devant la stèle indiquant l'emplacement de l'ancien pont (1698). C'est ici également que le petit affluent de la Bidassoa, le Rio Endara, marque la frontière entre les provinces de Guipuzkoa et de Navarre. Tout près en aval de l'autre côté se trouve la Borne Frontière n°1 entre la France et l'Espagne. Au point de départ, le panneau "Aiako Haria" nous informe que nous entrons dans le Parc Naturel de ce nom. Beau ciel dégagé au départ,nous nous mettons en route et suivons le sentier balisé en rouge et blanc qui commence par des escaliers. La pente abrupte qui suit la crête s'élève rapidement au-dessus de la vallée. Cette partie de l'itinéraire (jusqu'au sommet de l'Erlaitz) nous fait passer sur les vestiges de la ligne de défense qui date de l'époque des guerres carlistes au XIXème siècle avec ses tours et ses redoutes ruinées (la tour d'Endarlatsa se trouve sur la droite du chemin, peu après le point de départ). Nous passons devant la tour (Torreon) de Pika. L'émotion du jour c'est la présence d'un taureau aux cornes impressionnantes en travers du chemin, nous attendons patiemment qu'il se déplace et continuons notre route en effectuant un écart sur le flanc gauche de la crête pour l'éviter. Passage au Fort de Pagogaña (ou du moins ce qu'il en reste) à 9h20 puis traversée de la petite route (GI3454) qui monte d'Irun en direction du col d'Elurretxe et ascension de l'Erlaitz (496m). Sur cette butte se trouve un bunker, un fossé rempli d'eau et des baraquements (datant de l'époque franquiste), mais c'est surtout la vue dominante sur Hendaye et Hondarribia qui retient notre attention. Plus bas, nous retrouvons la petite route que nous longeons un court moment, puis nous prenons la piste à gauche qui mène au barrage avec son lac (Embalse de San Antón ou d'Endara selon la langue). Brève pause à l'Ermitage. Pour revenir, nous suivons le pittoresque petit chemin forestier parallèle (balisé) à la piste bétonnée, nous atteignons ainsi le col de San Antón. De là nous effectuons en aller-retour l'ascension du Risco de San Antón (appelé Kopako Harria en basque, 596m). Le sommet entouré de falaises escarpées offre un belvédère spectaculaire sur le lac en contrebas. Nous n'en profitons pas longtemps car le brouillard nous enveloppe en peu de temps. Pause pique-nique au sommet de 12h30 à 13h10. Revenus en bas, nous bifurquons plus loin direction nord vers une étroite voie carrossable puis suivons une succession de pistes qui nous ramènent au point de départ (14h55). Avant d'arriver, nous longeons sur 200m la piste cyclable (voie verte) qui longe la Bidassoa pour apercevoir sur l'autre rive la Borne Frontière n°1 : c'est la toute première d'une série de 602 qui jalonnent la frontière jusqu'au pied du Cap Cerbère, dans la Cova Forada, en Méditerranée. Partage du verre de l'amitié (offert par Marie-Françoise) au Bar Enrique à Béhobie.

Tracé et lieu de la randonnée : voir itinéraire sur Google Maps et sur Google Earth

Météo : beau temps au départ puis ciel nuageux, brouillard au sommet de Kopako Harria. Très léger flux de NW (7 km/h en moyenne). Températures : 17°C à 23°C.

Dénivelé positif total : 1105m

Distance parcourue : 20.5 km

Temps de marche effective : 6h00

Copyright © RB64