Mandalé, Xoldokogaina et Erentzazu

21 Octobre 2020

Mandalé, Xoldokogaina et Erentzazu

Randonnée Anglet Accueille

    

Guide : Richard

Participants (9) : Martine R, Hubert, Nathalie, Jean-Charles, Rachel, Dany, Alain B, Françoise, Richard

 


Une boucle inédite et variée dans sa configuration autour du col d'Ibardin, avec au menu la douceur des températures, le vent du sud et de belles couleurs automnales.


Description de la randonnée : la tempête Barbara a soufflé fort cette nuit et le vent du sud agite encore les arbres ce matin, mais nous décidons de maintenir la sortie. Départ à 8h00 depuis Anglet et démarrage de la rando à 8h35 depuis le premier parking du col d'Ibardin (314m). Nous pressons le pas en longeant sur le côté la route frontalière (pratiquement déserte à cette heure matinale !) pour quitter la zone des centres commerciaux. La lumière du soleil levant au-dessus de la Rhune est sublime, le vent du sud souffle fort dès que nous atteignons la crête.
Nous suivons le chemin qui nous mène au sommet du Mandalé (574m, 9h10) où se trouvent les vestiges de la "Redoute de la Baïonnette". Nous poussons jusqu'au Zigorriaga (549m, B.F n°8) et revenons un peu sur nos pas pour descendre au col de Pitare (316m, 10h00) avant de remonter sur le large chemin à la pente débonnaire conduisant au Xoldokogaina (486m, 10h25) dont le sommet s'apparente davantage à un plateau. La randonnée est presque côtière durant cette première partie du parcours avec ses belles perspectives sur l'Océan par un horizon dégagé et un ciel limpide. Après une brève pause sur un belvédère herbeux face à l'océan, nous poussons direction NE jusqu'à rejoindre, au niveau de l'usine de filtrage, un lacet de la petite route goudronnée que nous suivons sur une centaine de mètres.
Puis nous obliquons plein nord jusqu'au barrage du lac de Xoldokogaina. Le niveau de l'eau est au maximum, une jauge qui nous surprend après un été particulièrement sec, les pluies des dernières semaines ont bien compensé le déficit des faibles précipitations estivales. Après être passés sur l'autre rive, nous faisons la pause pique-nique de 12h10 à 12h45, confortablement installés autour d'une petite table en pierre sous la frondaison d'un chêne entre ombre et soleil. Dès lors, bien abrités au creux des vallons, nous profiterons d'une accalmie du vent pendant 2 bonnes heures jusqu'aux pentes de l'Erentzazu. Retour par la large piste carrossable, nous entrons dans la forêt et le vallon de l'Ibardingo Erreka puis traversons l'aire de stationnement de Mokoa (241m) sur la route du Col d'Ibardin. Nous redescendons par le GR10 jonché de branches et parfois d'arbres arrachés par la tempête de la nuit. Passage à la Venta Inzola, le fils du propriétaire nous informe qu'en plusieurs endroits la route est coupée par des arbres couchés en travers, la ligne électrique a également était rompue dans la nuit. Nous décidons de continuer malgré tout, le chemin qui monte plus loin demeure dégagé et nous progressons sans problème sur une pente à nouveau battue par le vent. Arrivée au sommet de l'Erentzazu (ou Erentzu, 422m, 14h35), c'est un dôme herbeux avec les B.F n°15 et 16 et des panneaux d'informations sur la présence d'une ancienne redoute.
Descente au col d'Ibardin (317m) et retour au point de départ un peu après 15h00. Nous partageons le verre de l'amitié à la venta Peio d'Ibardin, heureux d'avoir choisi d'effectuer aujour'hui cette belle randonnée.

Tracé et lieu de la randonnée : voir itinéraire sur Google Maps et sur Google Earth

Météo : belle journée ventée, ciel dégagé jusqu'à 14h00 puis couvert en fin de randonnée. Vent de sud (fin de la tempête Barbara) entre 10 et 65 km/h selon les endroits et même nul au creux des vallons. Températures : 20°C au départ et 24°C à l'arrivée.

Dénivelé positif total : 1045m

Distance parcourue : 17.5 km

Temps de marche effective : 5h45

Copyright © RB64